Moteur de Recherche de Veille Concurrentielle pour l'Industrie Pharmaceutique et de Santé

Loading

mardi 31 janvier 2012

Le Portail des métiers de l’Internet donne la définition du métier de Veilleur Stratégique [sur Internet]

ministère de l'enseignement supérieur  et de la recherche, ministère chargé de l'industrie, de l'énergie et de l'économie numérique
Définition du métier de "Veilleur Stratégique" (Chargé de veille, Veilleur, Analyste veilleur, Chef de projet veille, Business analyst) sur Le Portail des métiers de l’Internet :

Le veilleur stratégique est à l’affût de tout ce qui se passe, se dit et s’invente dans le domaine de son entreprise. Son rôle : anticiper les tendances du secteur ; détecter les opportunités de développement et les risques et procurer ainsi un avantage concurrentiel à l’entreprise. Il capte des informations stratégiques sur le Web et dans des bases de données spécialisées, les analyse et les diffuse aux décideurs. Outre une bonne connaissance du secteur et de ses enjeux, il maîtrise parfaitement les méthodes et les outils de veille et suit de près les évolutions du web. Il exerce soit dans un cabinet de conseil spécialisé soit dans la cellule de veille d’une administration ou d’une grande entreprise.

Présentation

Le veilleur stratégique mène des opérations de surveillance et d’action sur l’environnement de l’entreprise. Autrement dit, il anticipe les tendances du marché sur différents champs pour procurer un avantage concurrentiel à l’entreprise. En effet, les informations qu’il récolte et traite sur le web sont une base pour la définition des orientations stratégiques de sa société.

Son objectif est triple :

  • Premièrement, le veilleur stratégique doit comprendre les particularités stratégiques du patrimoine immatériel de la société (exemples : brevets, licences, connaissances). 
  • Deuxièmement, il est responsable de la protection du patrimoine immatériel de l’entreprise en prenant connaissance de renseignements, incertitudes, désinformations ou agressions déloyales. 
  • Troisièmement, il est en charge d’alimenter la prise de décision stratégique proactive de sa firme dans le respect des lois et des règles éthiques. 
 Son périmètre est large : le veilleur stratégique peut faire de la veille commerciale, technologique, économique, sociale, financière, concurrentielle, législative, juridique, réputationnelle et partenariale.

Le métier de veilleur stratégique s’exerce soit dans un cabinet de conseil spécialisé soit dans une cellule de veille mise en place par une administration ou une grande entreprise.

le portail des métiers de l'internet

Missions

Le veilleur stratégique prend en charge trois missions principales.

Tout d’abord, il/elle collecte l’information blanche (ou information ouverte, libre d’accès et d’exploitation, elle couvre la majeure partie des sources documentaires) et l’information grise (ou information semi ouverte ayant fait l’objet d’appropriation par un droit privatif comme la licence ou les droits d’auteurs et dont l’exploitation est soumise à l’autorisation du titulaire) de manière proactive ou passive sur le web. Pour cela, il/elle doit au préalable comprendre les enjeux stratégiques de l’entreprise.

Ensuite, il/elle traite cette information afin de la rendre cohérente et synthétique. C’est ainsi qu’il/elle peut effectuer une analyse fine des informations pertinentes.

Enfin, le veilleur stratégique diffuse l’information en interne soit pour les services commerciaux, marketing, recherche et développement, soit directement pour la direction de son entreprise dans le but d’aider à la prise de décision.



Domaine et périmètre d'intervention

Le veilleur stratégique se place sous l’autorité de la Direction de l’entreprise ou peut être rattaché hiérarchiquement au Responsable Veille.

Il peut être amené à travailler en équipe et avec différentes fonctions (la direction commerciale, le service juridique, le département Recherche et Développement) selon la taille de l’entreprise et son secteur d’activité.

Le métier de veilleur stratégique se situe à la frontière de la documentation et du renseignement. La documentation a pour objet de regrouper les bonnes informations et d’en faciliter la consultation. Le renseignement, lui, s’apparente souvent à l’obtention et à l’exploitation d’information confidentielle (information noire). La veille stratégique se situe donc entre ces deux domaines car l’objectif est de consulter l’information, de l’analyser et de la diffuser en toute légalité... lire la suite de la fiche "Veilleur Stratégique" sur Le Portail des Métiers de l'Internet -

Thomson CompuMark : L'outil Global Pharmaceutical Search propose aux dépositaires de marques pharmaceutiques une recherche internationale de marques déposées, fournie sous forme de rapport unique

Thomson CompuMarkJanuary 25, 2012 - Thomson CompuMark réduit les retards d'approbation de médicaments en identifiant les marques déposées en conflit sur les marchés internationaux -

Thomson CompuMark, le leader mondial des solutions de recherche et de protection de marques déposées faisant partie de Thomson Reuters, a annoncé aujourd'hui le lancement de Global Pharmaceutical Search, un nouveau service qui fournit un seul rapport électronique ciblé sur la recherche d'une marque déposée mondiale.

Éviter la confusion potentielle de marques pharmaceutiques pouvant parfois entrainer des erreurs de prescription représente un sujet de santé publique important. Pour y faire face, les institutions régulatrices aux Etats-Unis et en Europe ont implanté des processus rigoureux pour évaluer et approuver les noms de marques pharmaceutiques. Il est important de faire une recherche des marques déposées similaires dans le monde entier qui peuvent porter à confusion dès le début du processus afin de minimiser le risque de rejet qui pourrait représenter une bévue coûteuse pour les sociétés pharmaceutiques.

L'outil Global Pharmaceutical Search satisfait ce besoin critique. Il puise de l'excellent contenu global sur les marques déposées, y compris droit commun et contenu internet, dont dispose Thomson CompuMark pour donner aux dépositaires de marques des informations complètes mais concises sur la disponibilité d'une marque déposée sur les marchés pharmaceutiques principaux. Le tout intégré dans un seul rapport.

L'ensemble des recherches inclut les dossiers sur les marques déposées appartenant à Thomson CompuMark, soumis à un contrôle de qualité strict, la couverture internet et de noms de domaine, ainsi que les sources d'institutions de régulation américaines et européennes spécifiques à l'industrie, y compris les noms pharmaceutiques déjà utilisés. Les dépositaires de marques peuvent sélectionner les registres qui correspondent à leur stratégie de produits, y compris les Etats-Unis, le Royaume Uni, l'Espagne, la France, l'Allemagne, la Suisse, l'Italie, le Benelux et le Canada.

Visant à faire gagner un temps précieux, les résultats de Global Pharmaceutical Search sont délivrés en ligne et incluent aussi l'accès à l'outil d'analyse sur SERION®. Cette analyse en ligne facile à utiliser permet aux utilisateurs de pointer rapidement des conflits potentiels, d'effectuer des recherches de suivi sur des marques d'intérêt en un seul clic et de créer et partager des rapports personnalisés sur leurs découvertes en quelques secondes... lire la fin du communiqué de presse Thomson CompuMark -

vendredi 27 janvier 2012

Booz & Company - The Global Innovation 1000


Booz and company le 1 nov. 2011
The 2011 Global Innovation 1000, Booz and Company's seventh annual study of the world's 1000 largest corporate R&D spenders, focuses on the links between culture, organization, and innovation strategy -- and their impact on financial performance. The key finding: culture is key to innovation success, and its impact on performance is measurable.

source : Chaîne YouTube Booz and Company -

jeudi 26 janvier 2012

Chaire « Intelligence économique et stratégie des organisations» de la Fondation Dauphine

Fondation Dauphine Paris
Le 7 février 2011 se sont réunis à l’Université Paris-Dauphine quelques personnalités majeures de l’économie française : Christian Lajoux, Président France du groupe Sanofi-Aventis, Christophe de Margerie, Président-Directeur général du groupe Total et Luc-François Salvador, Président-Directeur général du groupe Sogeti, filiale de Capgemini spécialisée dans l’informatique dématérialisée. Associés pour quatre ans à la Fondation Dauphine et soutenus par l’Etat par l’intermédiaire d’Olivier Buquen, délégué interministériel à l’intelligence économique, ils lancent une chaire dédiée à l’intelligence économique. « A terme, notre objectif est que tous les étudiants diplômés aient suivi un ou plusieurs modules de formation à l’intelligence économique pour que nos cadres et ingénieurs développent cette culture » explique Olivier Buquen.

La directrice scientifique de la Chaire, Stéphanie Dameron, Professeur des Universités agrégée en management stratégique, en a exposé les objectifs : exclusivement axée autour des questions de management, cette dernière développera la recherche par le biais de financements attribués à des doctorants et des enseignants chercheurs et favorisera la diffusion de leurs travaux tant au cours de colloques qu’à travers des publications variées. ---La soirée s’est poursuivie par un débat sur la conception de l’intelligence économique des quatre personnalités en présence. Un état des lieux complet réalisé conjointement par les secteurs public et privé. Une occasion aussi de répéter l’importance de l’intelligence économique dans une économie développée et ultra-concurrentielle et la nécessité de sensibiliser ses futurs acteurs aux problématiques qui en découlent.

Enfin, les partenaires ont signé la convention de partenariat entre l’Université Paris-Dauphine et sa Fondation, marquant officiellement le début du programme de recherche pour une durée de quatre ans.

source : communiqué de la Fondation Dauphine -

Université Paris-Dauphine

La Chaire « Intelligence économique et stratégie des organisations» de la Fondation Dauphine a donc trois objectifs :

  • Sensibiliser les managers présents et futurs aux problématiques de l'intelligence économique, 
  • Développer des recherches sur les interactions stratégiques entre management et intelligence économique,
  • Participer à la construction d'un ensemble de savoirs et de méthodes applicable à l'intelligence économique dans les organisations. 
source : communiqué de presse de l’Université Paris-Dauphine -

mercredi 25 janvier 2012

Circulaire : Politique Publique de la France en matière d'Intelligence Economique

15/09/2011 - Le Premier ministre François Fillon, après avoir rappelé les orientations de la politique publique d’intelligence économique et son dispositif, précise l’action de l’Etat au niveau des administrations centrales et des services déconcentrées.



source : Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie -